Qui es-tu ?

« Présente toi. »

Combien de fois, à-t-on entendu cette phrase ? Lors d’un entretien d’embauche, une rentrée scolaire, pour de nouvelles personnes ou pour notre belle-famille.

Que répondez-vous à ce moment-là ?

« – Je m’appelle Wynona.  J’ai 23 ans. Je suis étudiante infirmière. » 

Voilà comment on nous a appris à nous présenter. Mais ce n’est pas ce que je pense. La personne en face de nous est censée apprendre à nous connaitre, à savoir qui nous sommes. C’est le but d’une présentation.

Alors c’est à vous de savoir ce que vous voulez que votre interlocuteur sache. Vous présenter c’est donner une part de vous-même. Que voulez-vous que la personne en face de vous connaisse, que voulez-vous lui donner ? C’est aller à l’encontre de ce qu’on vous a appris, ce n’est en réalité pas un exercice simple.

« Je m’appelle Wynona. 

Je suis une inconditionnelle amoureuse de la nature et des animaux. Je suis souvent perdue dans mes choix de vie, mais je sais que c’est tout simplement que je suis en train de me chercher et d’apprendre à me connaitre. Je suis à la recherche de mon âme, au plus profond. 

Je suis végétarienne depuis plus d’une année, et je trouve que c’est le meilleur choix de ma vie. Les animaux, sont à mes yeux, au même niveau que les êtres humains dans le sens où je leur accorde la même importance et que je trouve qu’il n’y a aucune hiérarchie entre nous. Encore une fois, c’est à mes yeux, et loin d’être dans les extrêmes j’accepte les différents points de vue. Mes choix ne s’appliquent qu’à moi, et si tu te demandes pourquoi je tente bêtement de me justifier, c’est tout simplement que dans le monde actuel j’ai l’impression de devoir le faire, du moins sur ce point-là.

J’ai commencé la méditation et le yoga il y a quelques temps dans la quête de mon moi. J’ai commencé à me sentir différente assez jeune et je n’avais plus l’impression d’avoir ma place ici. Dans ce monde. Je voulais faire énormément, pour tous. Je voulais sauver le monde, les animaux, la planète. Et c’était tellement difficile de savoir tout ce qu’il se passait sur cette Terre, sans pouvoir rien faire à ma hauteur. 

J’étais là, dans ma petite chambre à vouloir partir loin pour me rendre utile. Et j’étais complètement dépassée par tout ça. J’étais dans un état de tristesse si profond, et si ancré en moi, face à toute la misère du monde; pire encore je ressentais ça seule, car personne autour de moi ne vivait la même chose. J’en ai pleuré des litres et des litres.  Et puis j’ai réalisé que c’était simplement mon éveil spirituel. Je t’en parlerai un jour, promis, je t’expliquerai tout. Mais ce que tu dois savoir, là tout de suite, c’est que tout à été différent. A vrai dire, là maintenant, j’en ai le tournis. Je mets des mots sur mes maux et c’est profondément perturbant, mais surtout j’ai compris que je n’étais pas seule. 

Pour arrêter de parler de moi, une des choses les plus importantes et les plus belles qu’il me soit arrivé c’est un homme. Je suis en couple depuis bientôt 7 années, et je porte toujours autant d’amour. Même si c’est différent depuis que j’ai commencé ce chemin vers mon âme comme j’aime à l’appeler. C’est différent car l’amour que je porte est différent. Ce n’est plus un amour d’une femme à un homme. C’est un amour inconditionnel. J’aime ce que je détestais avant, j’aime ce que j’appelais des défauts et qui pouvait me faire sortir de moi. L’amour pour tout comme j’aime à le dire. Pour chaque petite chose, chez lui et dans le monde qui m’entoure. L’amour d’âme à âme. 

Je me sens chez moi n’importe où. En pleine nature, surtout. Je refuse de me sentir en sécurité seulement dans ma maison, je veux pouvoir être « chez moi » partout où je vais. Il n’y a rien de plus beau que tout ce qui t’entoure. Tout ce que tu vois et tout ce que tu ne vois pas avec tes yeux mais avec ton cœur. J’ai le projet de voyager, beaucoup. Si je te dis que c’est un projet et non un rêve, c’est parce que j’ai bien l’intention de réaliser mes rêves, sans exception. Je peux passer des heures avec des animaux. Des heures à leur parler et à les regarder. A rendre fou mon entourage. Je choisis de tout observer et de pouvoir interpréter les signes autour de moi. 

Je ne sais plus quoi te dire là tout de suite, pas qu’il n’y ait plus à raconter mais simplement que je n’y pense pas. Mais tu vas vite comprendre que tout au long de notre relation, tu découvriras bien davantage.

Et toi, qui es-tu ?

 

 

Publicités

2 Replies to “Qui es-tu ?”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s